Othello ,
le Théâtre du Fil en résidence au TAG

La compagnie-école du Théâtre du Fil s’attaque à Othello

 

 

 

 

Othello, la seule pièce de tragédie dont le héros est noir. Enfin, plutôt déclaré noir. Shakespeare souligne le fait qu’ Othello est « noir » ! Et pourtant, le plus souvent le rôle est joué par un « blanc »…

Othello ne porte pas en lui sa propre tragédie
Othello porte en lui toutes les tragédies à venir.

Comme l’Atar Gull d’Eugène Sue, il est « d’une noble lignée », enlevé tout jeune, réduit en esclavage, enfant soldat, puis mercenaire au service d’une cité où le commerce est roi. Pour recouvrer sa liberté, il renie sa religion et rejoue sa vie à chaque guerre. Héros altier, solitaire et résigné, le noble Othello mourra de son plus beau combat : l’amour. Le droit d’aimer et d’être aimé librement. Droit que Iago a décidé de refuser à l’humanité toute entière.

«  Ma férocité n’a pas eu de bornes, parce qu’un crime était la conséquence, la déduction logique d’un autre crime.  »
(Eugène Sue, préface de Atar Gull.)

 

D’après Othello ou la Tragique Histoire du Maure de Venise de William Shakespeare
Traduction et adaptation : Marie-Clair Peretti, assistée de Dioussé Cissé & Manwë Pagès
Mise en scène : Marie-Clair Peretti
Assistant : Manwë Pagès
Collaborateur artistique à la direction d’acteurs : Dioussé Cissé
Musique originale : Emilia Martinez-Peretti
Chorégraphie et mouvements : Laura Kreis
Scénographie : Coline Fairfort, Ahmed Ben Radhia & Manwë Pagès
Création lumières : Coline Fairfort
Costumes : Nadjim Saïd Hamadi & Morgane Bonfini
Combat à l’épée : Manwë Pagès
Affiche : Valérie Delemarre
Régie générale : Vincent Triay

Distribution : Roderigo : Manwë Pagès, Iago : Antoine Théry, Brabantio : Ahmed Ben Radhia, Othello : Dioussé Cissé, Cassio : Nadjîm Saïd Hamadi, Le Doge : Coralie Nouhaud, Desdémone : Laura Kreis, Montano : Nassim Saïd Hamadi, Emilia : Coline Fairfort Ou Coralie Nouhaud, Bianca : Zoé Gautier, Ludovico : Manwé Pagès, Gratiano : Ahmed Ben Radhia, et Le Chœur : Morgane Bonfini, Bodo Traoré & Mamadou Diaby, Dhikra Ben Baaziz, Vincent Triay

Soutiens : Ile de France, Ministère de la ville la jeunesse et des sports, CAF de l’Essonne, Département de l’Essonne, Les Cités Educatives de Grigny, la Fondation Julienne Dumeste, le Ministère de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales, l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, la ville de Grigny, la ville de Paray-Vieille-Poste.

 

Dates de répétitions au TAG

    • du 16 au 19 février 2021


 

Je suis noir, peut-être est-ce pour cela,
Et je n’ai pas la parole facile d’un élu du Sénat.
Ou peut-être est-ce parce que je descends
La vallée des ans, qu’elle s’en va.
Je suis trahi et mon seul réconfort serait de la haïr.
Ô enfer du mariage, où nous pouvons nommer ces fragiles créatures nôtres,
Sans que soient nôtres leurs désirs. C’est le fléau des grands.
Leurs aspirations sont au-delà de celles du commun des mortels.
La destinée est impassible comme la mort.
Cette peste démoniaque nous est offerte, avec la vie.


Pour en savoir plus  : site et facebook de la compagnie