L’Amin Théâtre

Slider

Christophe Laluque invente des spectacles où le texte et l’oralité de la langue sont au centre. À travers la recherche d’espaces scénographiques au pouvoir d’évocation poétique fort, il crée un écrin où se laisse entendre et imager le texte ; un espace où le spectateur se laisse conter une histoire, dont il dessine les lignes et les contours par son imagination.

L’Amin Théâtre a été fondé par Christophe Laluque en 1994. De sa première création, Aden Arabie de Paul Nizan, la compagnie tient son nom  : Amin, c’est le bateau sur lequel embarqua l’auteur.



Implantée en Essonne depuis ses débuts*, la compagnie réside aujourd’hui à Grigny, où elle défend un projet de création artistique et de rencontre avec les habitants : le TAG. Elle mène aussi un projet de résidence à Fontenay-sous-bois (94) et un autre dans la Communauté de Communes du Val Briard (77).

L’Amin Théâtre reçoit le soutien de l’Etat (Politique de la Ville), le ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Île-de-France), la Région Île-de-France, le Conseil départemental de l’Essonne, la ville de Grigny.
La compagnie est en partenariat artistique et pédagogique avec l’École Départementale de Théâtre (EDT91), en partenariat technique avec TICE pour le Théâtrobus.
L’Amin Théâtre est également soutenu pour des projets spécifiques par la Fondation SCF, l’ONDA, la Fondation de France, la CAF, Arcadi, la Fondation HSBC pour l’éducation.



 


Cliquez pour dérouler les repères chronologiques de la compagnie

1994 

Sélectionné pour les Rencontres Charles Dullin (Val-de-Marne), Christophe Laluque décide de porter à la scène le pamphlet de Paul Nizan, Aden Arabie. 

1995 

La chèvre de monsieur Seguin, d’après Alphonse Daudet.

1997

Oui/Non et Bonâme, inspiré de Brecht.

1999

Le monde est rond, théâtre-musique-danse dès 3 ans, sur le mélange des cultures.

2000

J’sais pas quoi faire !, sur le thème de l’ennui. Vidéo à partir d’interviews d’enfants et fragments de textes de Marc Soriano, Robert Walser, Eichendorff…

2002 

L’Enfant prodigue. Christophe Laluque poursuit son travail sur la vidéo au théâtre, et collabore avec Marc Soriano pour le texte.

Que disent les cochons quand le ciel est gris ?, travail avec l’auteur Patrick Lerch. 

2004

Une chèvre de monsieur Seguin ou l’éloge de la liberté, d’après Alphonse Daudet.

2005

Prométhée, de Marc Soriano.

Mirlababi, spectacle de poésie à partir de 3 ans, d’après Robert Desnos, Eugène Guillevic, Henri Michaux, Jacques Charpentreau, Arthur Rimbaud.

L’Amin dirige le Théâtre de l’Envol à Viry-Chatillon.

2006

La compagnie fait l’acquisition d’un bus qu’elle transforme en «  Théâtrobus », navette pour les spectateurs et théâtre de poche sillonnant les quartiers. 

Vagabonds, de Marc Soriano.

2008

Le Manuscrit des chiens 3  : Quelle misère !, de Jon Fosse.

2009

Au panier !, d’après l’album d’Henri Meunier et Nathalie Choux.

2010

Le Dernier Dodo, d’après Le dindon et Le Dodo de Gilles Clément.

2011

Noir et humide, de Jon Fosse.

L’Arrestation, de Mario Batista.

Même l’hiver, poésie contemporaine pour les jardins.

L’Amin devient compagnie associée du Théâtre Dunois, théâtre pour l’enfance et la jeunesse à Paris, et crée la Salle du jardin Planétaire au sein de la Friche des Lacs de l’Essonne.

2012

Quand à peine un nuage, poésie contemporaine pour les jardins.

Le Manuscrit des chiens 1  : Quelle galère !, de Jon Fosse. 

L’Amin ouvre la Friche à Viry-Chatillon.

2014 

Fleur Bleue, de Christophe Laluque.

Le Manuscrit des chiens 2  : Quelle merveille !, de Jon Fosse.

2016 

L’Amin devient compagnie conventionnée Drac Idf.

Vole entre les deux, collaboration à l’écriture Camille Davin, théâtre et danse contemporaine sur le mythe d’Icare.

2017 

Mirad, un garçon de Bosnie, d’Ad de Bont (compagnonnage DRAC)

2018 

La tribu de Malgoumi, de Laurent Gaudé.

L’Amin ouvre le TAG (Théâtre À Grigny).





* Pour retrouver notre précédent lieu d’implantation (la Friche à Viry-Châtillon) et d’anciennes créations absentes du site actuel, faites un tour par les archives !