Vole entre les deux

previous arrow
next arrow
Slider

Entre le conte et la poésie, le théâtre et la danse, Vole entre les deux redessine l’histoire d’Icare à travers les recommandations du père, Dédale, et de la mère, Naukrité, données à leur fils. Ici, c’est la parole de l’enfant qui est portée haut et fort, à l’image du chœur d’enfants présent sur scène.

Enfermé dans un labyrinthe avec son fils Icare, Dédale se retrouve face à sa paternité, et Icare au souvenir de sa mère, Naukrité. Difficulté d’être père pour Dédale, soif de savoir pour Icare, chacun est alors confronté à l’abandon et à la solitude. Jeune adulte, encore enfant, Icare nous emporte dans sa quête de soi. Icare se cherche et pour se trouver il devra échapper à l’enfermement. Alors quand son père lui propose de s’échapper en réalisant l’impossible, voler, Icare n’hésitera pas à braver les interdits, faire preuve d’audace et dépasser son père.

 




Conception et mise en scène : Christophe Laluque
Collaboration à l’écriture : Camille Davin
Scénographie, lumière : Franz Laimé
Musique, création sonore : Nicolas Guadagno
Danse et jeu : Hélène Beilvaire (remplaçante Marie Desoubeaux)
Jeu : Stéphane Giletta et Bruno Pesenti
Avec un groupe d’enfants (composé d’élèves participant aux ateliers en amont des représentations)

Photo de l’affiche : Franz Laimé
Photos de plateau : Timor Rocks !

Production : Amin Théâtre. Coproduction : Fontenay-en-Scènes, service culturel de la ville de Fontenay-sous-Bois (94), Communauté de Communes du Val Bréon (77) Soutiens : Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France – Ministère de la Culture et de la Communication (Compagnie conventionnée, compagnonnage), l’Etat – Politique de la Ville (DDCS-CGET), la Région Île-de-France, le Département de l’Essonne, le Département de Seine-et-Marne, la Ville de Grigny, la Fondation de France, Le Colombier – Langaja.

 


 

Presse

Sur une scène sculptée par la lumière, trois comédiens interprètent les quatre rôles (au trio familial s’ajoute le chœur antique) de cette réécriture du mythe d’Icare. En jeu ici, la relation parents-enfants, la difficulté à communiquer, à s’exprimer, à entendre. Une mise en perspective intéressante, dont les enjeux suggérés et les voix entremêlées disent la nécessité de l’écoute et de la parole juste.
Telerama (TT), Françoise Sabatier-Morel, juillet 2017. Lire tout l’article…

 


 

Dates 2018
Téléchargements (pour les professionnels)



DossierTélécharger le livret (pdf, 40 p)