Projet « Autour de : Mirad, un garçon de Bosnie »

 

Projet « Autour de Mirad, un garçon de Bosnie » / Programme Culture et lien social de la DRAC-SDAT Ile-de-France

L’Amin Compagnie Théâtrale créera prochainement une pièce de théâtre d’après le texte d’Ad de Bont Mirad, un garçon de Bosnie. Ce texte a déjà fait l’objet de lectures à la Friche et hors les murs en 2015. Il a notamment été présenté au collège Pablo Neruda au sein duquel la compagnie fut en résidence d’artiste pendant un an. Il nous a donc semblé pertinent d’approfondir ce projet hors du cadre scolaire, sur le territoire de Grigny, en l’abordant sous l’angle de la transmission intergénérationnelle, et de la relation familiale comme bouclier contre la violence.

Dans Mirad, un garçon de Bosnie, l’auteur raconte l’histoire d’un adolescent à la recherche de ses parents disparus. Mais c’est aussi une histoire de tous les temps. Elle est écrite pour tous ceux qui se trouvent victimes des guerres qui dévastent notre planète. Et elle s’adresse à nous qui avons la chance d’être épargnés.

À travers ce nouveau projet, nous abordons trois grands thèmes présents dans le texte d’Ad de Bont – le témoignage, l’exil, la famille – et communs à toute situation de conflit à travers le monde. Chacun de ces thèmes forme le socle à partir duquel nous déclinons plusieurs sujets d’ateliers avec des groupes de bénéficiaires issus de quartiers prioritaires de la Politique de la Ville. L’objectif final est de rassembler les différentes réalisations artistiques lors d’un même événement. Ce moment sera également l’occasion de faire se rencontrer tous les bénéficiaires du projet.

Plusieurs ateliers ont déjà été réalisés en partenariat avec plusieurs structures de Grigny

Atelier de création plastique – Intervenant indépendant : Jean-François Donati, artiste plasticien

En partenariat avec la Maison de quartier Marie Curie – CVS, Grande Borne

Nous avons abordé le thème de l’exil avec des enfants de 7 à 11 ans. Il s’agissait de répondre à ces questions : qui es-tu ? d’où viens-tu ?

Les enfants ont choisi parmi diverses iconographies de réfugiés ou migrants une image qui les ont interpellés par l’intensité d’un regard, l’idée du voyage…. Le plasticien les a ensuite guidés dans la représentation matérielle de ces portraits. Les enfants ont ainsi réalisés des dessins au crayon et au pochoir.

 20160504_151804   20160504_151723

 dsc_5417    dsc_5425

Atelier d’écriture et stage de théâtre – intervenante : Camille Davin, auteur et comédienne

Les enfants ont ensuite imaginé l’histoire et le parcours migratoire de leurs personnages : de quel pays vient-il ? Dans quel contexte vivait-il ? Pourquoi a-t-il décidé de fuir son pays ? Quel chemin emprunte-t-il ? Vers quel territoire se dirige-t-il ? Que recherche-t-il ? A quoi rêve-t-il ? A eux de construire l’identité et la vie de leurs personnages.

20160722_101608     20160518_151937

 

Atelier de théâtre et de création vidéo

Avec un groupe d’adultes des Jardins de la Solidarité/Chantiers Insertion à Grigny, nous avons organisé une série d’ateliers autour du texte d’Ad de Bond Mirad, un garçon de Bosnie. Sous la direction d’un comédien de l’Amin Théâtre, les participants ont découvert divers exercices de concentration, d’adresse et d’improvisation avant de mettre en voix et en jeu des extraits du texte d’Ad de Bont. Ces courts extraits ont ensuite été filmés sous la forme de petites vignettes vidéo qui pourront accompagner le second travail de création de la compagnie autour du texte de Mirad en janvier 2017.

Atelier de lecture

Avec un groupe de 7 aînés de la Résidence du Bois Joli à Grigny, nous avons mené des ateliers de lecture. Au cours de ces séances, les bénéficiaires ont découvert différents textes évoquant la guerre, la liberté, l’absence… et écrits par des auteurs ayant parfois eux-mêmes vécu une situation de conflit armé. Par exemple : Rimbaud (Une saison en enfer et Illuminations), Jacques Prévert (Rappelle-toi Barbara), Guillaume Apollinaire, Jean Giono… Ainsi, ils ont appréhendés plusieurs styles d’expression des sentiments et émotions qui sont autant de moyens de les exorciser.

Nous avons programmé par la suite une seconde session d’ateliers de lecture et de mise en voix de textes avec un groupe de 12 personnes réunissant des bénévoles de l’association Lire et faire lire et des Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles (ATSEM). Les participants ont ainsi (re)découvert des poèmes d’auteurs divers (Apollinaire, Arthur Rimbaud, Amrita Pritam, Sony Labou Tan’si, Paul Eluard,…) sous la direction d’un comédien de l’Amin Théâtre. Ces séances leur ont permis également de découvrir la mise en voix de textes suivant une approche théâtrale (pose de la voix, adresse à un public, interprétation, intention,…), développer l’aisance orale et la présence scénique, d’acquérir une méthode de lecture à voix haute et d’être capable de lire à voix haute devant un public. Lors des derniers ateliers (14 et 21 novembre), ils ont eu l’occasion de lire des poèmes devant des élèves de 3 établissements scolaires de Grigny : école maternelle du Chat Botté, école primaire Jean Perrin, collège Sonia Delaunay.

DSCN6521  DSCN6499

Théâtrobus

Dans le cadre de l’inauguration de l’espace Marianne à Grigny les 25 et 26 novembre, nous avons sommes intervenus avec notre Théâtrobus. Nous avons donc choisi de mettre en scène La Tribu de Malgoumi (texte de Laurent Gaudé), une petite forme récemment créée par Christophe Laluque. Si elle n’évoque pas le thème de la guerre, elle aborde tout de même des problématiques qui en découlent, telles que le vivre ensemble et l’acceptation des différences.

img_20161125_161736