Ecole Perrin (Grigny). Projet ICARE sur la parentalité (2014-2016)

Le lien parents/enfants à travers les mythes / Programme Enfance et Culture de la Fondation de France

Le projet est né d’une volonté commune aux enseignants de CM2 de l’école Jean Perrin de Grigny et à la compagnie. L’Amin Compagnie Théâtrale et l’école Perrin travaillent ensemble depuis de nombreuses années dans le cadre du parcours du spectateur mêlant sensibilisation et venue aux spectacles. Suite à notre résidence artistique en 2012-2013, nous avons souhaité poursuivre notre partenariat en approfondissant notre action sur deux ans.

Nous avons par ailleurs observé avec les enseignants, le chef d’établissement et le conseiller pédagogique de la circonscription de Grigny que le travail que nous menions avec les élèves autour du théâtre, induisait une évolution dans l’écoute, la participation et la capacité à s’investir des élèves. Les bénéfices de notre partenariat trouveront ainsi une nouvelle résonnance dans les années à venir.

D’un commun accord, nous avons décidé de mener sur deux ans un projet de découverte et de création théâtrale autour du lien parent-enfant à travers les mythes. Parallèlement, nous avons mis en place un parcours culturel, incluant des sorties au théâtre et au musée, ouvert à l’ensemble des classes de l’école.

Objectifs

  1. Travailler sur le lien parent/enfant à travers les mythes et les contes (Icare, Peau d’âne, le Kojiki – mythe fondateur du monde dans la culture japonaise).
  2. Valoriser les enfants et le travail collectif à travers un parcours d’ouverture sur plusieurs disciplines artistiques (danse, film/musique, théâtre, parcours du spectateur et parcours découverte de musées).
  3. Ouvrir les enfants à la pluralité artistique et mythologique des cultures.
  4. Intégrer les enfants au processus de création d’une pièce de théâtre et aux représentations accueillies à La Friche.

Bénéficiaires

En 2014-2015, dans le cadre des ateliers, nous avons travaillé avec des élèves d’une classe de CM1, et l’année suivante, avec des élèves d’une classe de CM1-CM2. Les parents des enfants ont également assisté aux restitutions. Certains d’entre eux ont suivi des ateliers théâtre avec leurs enfants en 2015-2016. L’ensemble de l’école a participé sur les deux ans au parcours culturel.

Année 2014-2015

En 2014-2015, la classe de CM1 de Julie Riom a été initiée à la création d’un court métrage musical, inspiré par la création Elle est où la Lune ? de la compagnie Mon Grand L’Ombre. Cette création a servi de point de départ au projet. Elle a positionné les enfants en tant que créateurs d’un court métrage mêlant création plastique et musique.

Les élèves ont également travaillé avec un danseur/chorégraphe sur le concept de narration par le corps, tout en abordant la pratique théâtrale avec deux intervenants de l’Amin Théâtre sur le thème du lien parent-enfant.

Janvier 2015 – Première étape de la construction des marionnettes avec la Cie Mon Grand l’Ombre et la classe de CM2 de Monsieur Becchio à l’école Perrin de Grigny.

Marionnette Perrin

Dans le cadre du parcours culturel, les élèves de l’école Jean Perrin ont assisté à plusieurs spectacles :

Kojiki par la compagnie (&) So Weiter, au théâtre de l’Agora, scène nationale d’Evry.

Elle est où la lune ?, par la compagnie Mon Grand l’Ombre.

Peau d’âne, (représentation en langue des signes et en français) par la compagnie Comme Si.

Nous avons organisé une sortie au musée des Beaux-Arts d’Orléans avec deux classes de l’école Jean Perrin, le vendredi 15 mai 2015. Les enfants ont ainsi découvert des œuvres picturales et sculptées sur le thème notamment de la mythologie.

Année 2015-2016

Cette saison, nous avons travaillé avec la classe de CM1-CM2 de Julie Riom (21 élèves), dont la moitié des élèves avait déjà participé au projet l’an passé. Il s’agissait de réaliser une double création lors d’ateliers de théâtre mais aussi d’écriture et de danse.

Deux créations furent présentées publiquement à la Friche en mai et en juin :

  • une création originale : Une histoire mythologique dans une autre

Le spectacle fut présenté à deux reprises devant des élèves de l’école et les parents, à la Friche, le mardi 10 mai 2016.

  • un chœur antique, intégré au spectacle Vole entre les deux de l’Amin Théâtre

La classe fut divisée en deux demi-groupes. Chacun d’eux joua à deux reprises devant des élèves de l’école et les parents à la Friche le jeudi 26 mai er le vendredi 27 mai 2016.

img_8990  img_9034

img_9885  img_9890

Plusieurs classes de l’école ont également participé à un parcours culturel tout au long de l’année, incluant la venue à des spectacles à la Friche et la visite d’un musée :

  • L’Expérience ou l’Homme aux loups, par En Cie Desfemmes
  • Fleur Bleue, par L’Amin Théâtre
  • Le Manuscrit des Chiens III, par L’Amin Théâtre
  • Straces, par Immatérielle Production
  • Vole entre les deux, par L’Amin Théâtre

Au total, 349 spectateurs ont été accueillis lors de ces représentations.

Deux classes ont également effectué une sortie au musée Bourdelle à Paris en juin. 45 élèves de CM1/CM2 ont ainsi suivi une visite guidée du musée sur le thème de la mythologie avant de participer à un atelier modelage.

Paroles d’élèves…

Durant le spectacle j’étais à l’aise d’être sur la scène. Avant d’être sur la scène, j’avais du stress et j’avais envie de pleurer. Après le spectacle, tout mon stress est parti et j’étais fière de moi et de mes camarades.

Avant le spectacle j’avais beaucoup de stress. Pendant le spectacle c’est comme si j’avais fait ça toute ma vie. Après j’étais très heureuse de moi, de ce que j’avais fait et de tout le monde.

J’ai ressenti pendant le spectacle du trac. J’ai eu le plaisir de jouer avec mes copains. A la fin du spectacle, j’ai pensé que j’étais un comédien.

Et de professeur

Au cours de ces deux années de travail, j’ai pu constater une évolution certaine de mes élèves. Tout d’abord, ils se sont familiarisés avec le monde du théâtre, qui leur était pour la plupart inconnu. Ils ont découvert un univers culturel nouveau en côtoyant le lieu de la Friche mais également l’ensemble des personnes : acteurs, techniciens, metteur en scène, auteur, danseur, personnel administratif.

De nombreux élèves se sont révélés durant les séances de travail. D’un naturel timide et parfois mal à l’aise avec leurs corps et leur image, les élèves ont petit à petit accepté d’occuper l’espace scénique et de s’affirmer pour s’inscrire activement dans le projet collectif de la classe. Ils ont ainsi mis leurs progrès individuels au service de l’ensemble de la classe. Plusieurs parents sont venus me rencontrer à l’issue des représentations pour me dire qu’ils trouvaient leurs enfants plus ouverts, plus à l’aise.

Les élèves ont eu la chance de participer à plusieurs représentations théâtrales pour présenter l’ensemble de leur projet. A cette occasion, les parents ont été conviés et ont pu assister au travail de leur enfant. Pour certains parents il s’agissait de la 1ère entrée dans une salle de spectacle et ils ont été particulièrement impressionnés par la qualité du spectacle de leurs enfants.

Les collègues et le directeur qui ont assisté, avec leur classe, aux différentes représentations des élèves ont également formulé leur admiration face à l’implication des élèves, leur sérieux sur la scène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *