Compagnie Hors Commerce

La jeune fille que la rivière n’a pas gardée – création 2010

Chorégraphie — Hélène Cathala
Danse — Nina Santes
Création univers sonore — Arnaud Bertrand
Création vidéo/lumières — Marc Baylet-Delperier et Thomas Godefroy

Durée: 50 mn

le jeune fille

Ce spectacle de danse s’anime grâce à l’interaction du corps de la danseuse et des sons, à travers une installation de capteurs à infrarouge réagissant aux mouvements de la Jeune Fille. La scène devient alors un espace de jeu et d’expérience, et traite des expérimentations de l’adolescence et de la recherche de soi.

 La-Jeune-Fille02

 

 

 

 

LA RIVIÈRE, C’EST LE FLUX DES SONS ET DES IMAGES.

« Images et sons comme autant d’énigmes, autant de miroirs tendus par le corps qui questionne l’instant présent. […] Grâce à une installation de capteurs à infrarouge, l’espace de jeu apparaît petit à petit comme la matrice même de la danse. La gestuelle de la danseuse, issue de l’action en direct sur les sons, crée peu à peu un vocabulaire autonome, libre de se combiner et de se dérouler dans une grande phrase chorégraphique.

Libérés par fragments par le corps de la danseuse, les sons s’enchaînent au cours du spectacle pour composer peu à peu des entités musicales, reflets du langage en train de s’écrire, partenaires de la jeune fille au prise avec sa propre création. Le mouvement ressemble parfois à un portrait gestuel, parfois à une fugue échevelée. Car il s’agit de trouver le plaisir d’une danse qui défie l’arrêt sur image, qui porte en elle les possibilités de jeu, d’esquive, de flottement et de dérive…».  Hélène Cathala.

Production
Compagnie Hors Commerce/ Coproduction : Scène Nationale de Cavaillon

SITE INTERNET

www.hors-commerce.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *